Bienvenue dans l’ère des sexbots

Z-onedoll a dévoilé début Septembre 2016 le nec plus ultra des poupées réalistes : la première poupée robotisée aux expression faciales extrêmement réalistes, disponible à l’achat pour les particuliers.

Les femmes robotisées existent depuis un certain temps et font l’objet d’une recherche intensive dans les laboratoires de R&D des plus grandes compagnies mondiales. Ces prototypes sont destinés à présenter les avancées technologiques d’une entreprise à des fins promotionnelles et pour attirer de nouveaux investisseurs. Elles n’ont jamais été destinées à l’usage privé, et sont toujours restées à l’état de prototypes.

Ainsi en 2009, Yamaha avait dévoilé une femme robot qui chantait. Tout était porté sur la tête, le corps étant une simple armature robotisée.

 

Gally, la jeune cyborg du manga Gunnm
Gunnm – Gally

Dans l’imaginaire japonais, cette alliance femme / corps de robot est une source de curiosité qui ne date pas d’hier. Par exemple, le manga Gunnm sorti en 1990 avait pour héroïne une jeune cyborg, aux traits similaires au robot de Yamaha.

Sans trop de surprise, les créations robotiques humanoïdes ont souvent l’apparence féminine. Les domaines scientifiques sont surreprésentés par les hommes, et les hommes, pour la plupart, sont fascinés par les femmes. Cette quête de la compréhension de notre propre espèce, du fonctionnement de notre cerveau, mêlée à cette attirance toute récente pour les androïdes féminines, a donné naissance à d’innombrables oeuvres de fictions. Ainsi Blade Runner (1982) ou Battlestar Galactica (2003-2009) posent des questions éthiques sur le traitement que l’on doit accorder aux androïdes, Her (2013) ou Ex Machina (2015) explorent la naissance de sentiments entre humains et une intelligence artificielle poussée, etc.

En parallèle, les scientifiques continuent sur leurs avancées technologiques.

Lors du CES 2015, Toshiba a dévoilé son robot ChihiraAico, une version plus sophistiquée que le modèle de Yamaha. Il est destiné à entretenir une conversation et dispose d’une intelligence artificielle basique. Ses expressions faciales sont également plus réalistes grâce à 15 « muscles » pneumatiques dans le visage. Malheureusement, le corps dissimulé sous ses vêtements laisse peu de place à l’érotisme : on imagine aisément des tuyaux électriques sortir par les fesses en direction du mur pour l’alimenter. On a connu mieux niveau glamour.

 

En Chine, l’Université de Science et Technologie de Chine a présenté en 2016 une androïde nommée Jia Jia. Également dotée d’une intelligence artificielle, elle peut répondre à des questions simples. Tout comme ChihiraAico, elle est conçue à des fins conversationnels et on ne saura rien de plus sur ses propriétés féminines intimes.

 

 

Mais voilà qu’arrive Z-onedoll et son robot révolutionnaire : le premier sexbot disponible à l’achat. Cette poupée sexuelle robotisée possède toutes les qualités d’une lovedoll et vous apportera dans votre salon ses caractéristiques technologiques ultra perfectionnées jusqu’alors réservées aux salons d’exposition. Elle tournera son regard, elle fermera les yeux pour dormir, elle réagira physiquement à votre toucher. Votre poupée prendra vie ailleurs que dans votre imaginaire. Grâce à une application smartphone Android, vous aurez le contrôle total des mouvements et de la sensibilité des capteurs.

Z-onedoll Sexbot Poupée Sexuelle Robotisée

Voici ce qu’elle peut faire :

  • Plissement des paupières, clignement d’yeux
  • Rotation du regard
  • Mouvement de la mâchoire
  • Voix grâce à des sons pré-enregistrés
  • Capteurs tactiles dans la poitrine qui la fera réagir vocalement et physiquement
  • Chauffage en option

 

 

Nous y sommes, bienvenue dans l’ère des sexbots !